Les drainages qui font maigrir

Dr Daniel Scimeca

 

La surcharge pondérale et le drainage font très bon ménage. Une pathologie liée à l’excès d’apport et l’insuffisance du métabolisme tire forcement bénéfice d’un traitement visant à optimiser les possibilités de l’organisme d’éliminer ce qui lui est néfaste ou superflu. Cette notion se retrouve facilement dans la demande de nos patientes (et de nos patients). Il est de plus en plus rare que, comme cela pouvait être le cas dans les années 80, que l’on vienne nous demander un traitement pour « couper la faim ». Il arrive encore que l’on nous demande un traitement « qui fasse maigrir », mais la demande de loin la plus fréquente est un traitement qui « m’aide à éliminer ». Cette mutation correspond à une évolution dans la culture des patients et la notion d’assistanat passif dans l’amincissement est aujourd’hui dépassée.


Le drainage biothérapique, en harmonie avec les médicaments homéopathiques de fond et diathésiques, repose sur l’utilisation de plantes en basses dilutions ou en teintures mères, sur l’organothérapie, sur la Lithothérapie déchélatrice et sur la gemmothérapie.


Drainage en basses dilutions et homéopathie végétale :

Parmi les innombrables possibilités, deux schémas sont intéressants pour favoriser le destockage associés à l’exercice physique et à une diététique adaptée.


Solidago 4CH

Berbéris 4CH, trois granules le matin en alternance

Carduus marianus 4CH

Taraxacum 4CH, trois granules avant dîner en alternance



Badiaga TM (anti cellulite)

Fucus vesiculosus TM (stimule les récepteurs aux hormones thyroïdiennes, légère action centrale)

Laminaria TM (action thyroïdienne uniquement périphérique)

Orthosyphon stamineus (draineur de la rétention d’eau cellulitique et sycotique)

Pilosella (draineur urinaire)

On choisira 2 ou plantes parmi celles-ci et on prescrira 50 gouttes de chaque flacon de TM, midi avant le repas et au coucher


Ces deux schémas peuvent se combiner en fonction du reste de la prescription.


Drainage organothérapique :


On prescrira ces organothérapiques en ampoules et en décimales. La décimale permet pour ces dilutions relativement modestes, un niveau de dynamisation plus important qu’avec des centésimales.


Hypothalamus et diencéphale seront les organes utilisés pour aider à réguler l’appétit. On les prescrira en D18, pour obtenir une action plutôt frénatrice sur les métabolismes qui leur correspondent. Une ampoule vers 16h ou 18h (l’heure du fameux goûter), horaire fragile du retour à la douceur de l’enfance, un jour l’un un jour l’autre.


Stimuler l’appareil endocrinien est incontournable dans les surpoids au métabolisme ralenti. L’organothérapie permet de le faire de manière fonctionnelle et harmonique, sans les effets désastreux des traitements substitutifs condamnés heureusement par la loi pour cette indication.

Thyroïde, hypophyse et surrénales seront prescrits en ampoules et en D8.

Selon le cas, on pourra prescrire une ampoule au lever en alternance ou une ampoule de thyroïde tous les matins et réserver surrénales et hypophyse le soir en alternance.


Enfin, un drainage proprement dit sera assuré par rein et foie en D8. Une ampoule par jour, en alternance, plutôt avant le déjeuner ou encore avant dîner, selon le reste de la prescription.


La Lithothérapie déchélatrice :


Elle est particulièrement indiquée dans les surpoids avec cellulite car on connaît l’affinité des minéraux pour le tissu conjonctif en général et le tissu adipeux tout particulièrement. L‘avantage de la lithothérapie déchélatrice est qu’elle rend à nouveau biodisponibles en les déchélatant les minéraux qu’ils soient bénéfiques ou toxiques. Les métaux lourds seront rendus biodisponibles pour être éliminés ; Ne pas oublier d’associer de la vitamine c ou du sélénium pour favoriser ce phénomène. Les métaux bénéfiques seront biodisponibles pour stimuler le métabolisme (iode, manganèse, cobalt, or, arsenic, etc.)


Iodargyrite est une roche associant principalement iode et argent. L’iode dilué et dynamisé stimule le métabolisme lipolytique et l’argent l’activité diencéphalique et l’appétit.


Glauconie et tourmaline lithique seront très utile sur l’aspect psycho émotionnel de l’amincissement. Glauconie convient particulièrement aux sujets spasmophiles et facilement déminéralisés ; ceux et celles qui stoppent très facilement un régime alimentaire à la moindre sensation de défaillance par « manque ».

Tourmaline lithique par son lithium modère l’agressivité diencéphalique qui se porte sur la nourriture (ou sur l’entourage !).


Blende est une roche ayant une action spécifique sur le pancréas et sur les récepteurs insuliniques. Elle complétera donc l’action du reste du traitement en régulant l’hyperinsulinisme constant dans les surpoids.


Un schéma de traitement facile consiste à prescrire :

Iodargyrite D8, une ampoule le matin

Blende D8, une ampoule avant le repas de midi

Glauconie D8 et tourmaline lithique D8, une ampoule au coucher, en alternance.


La gemmothérapie :


Les tissus embryonnaires végétaux, parce qu’ils représentent la partie la plus bio active de la plante ont une activité de régénération et de rajeunissement des tissus concernés par une pathologie.


Trois bourgeons sont d’un grand intérêt dans les surcharges pondérales :

Ficus carica bourgeons macêrat glycériné 1D, le figuier,  50 gouttes par jour calme l’appétit  et régule le diencéphale. Il a une bonne action sur l’estomac et la satiété et évite les gastralgies liées aux changements diététiques.

Carpinus betulus bourgeons macêrat glycériné 1D, le charme, 50 gouttes par jour stimule la lipolyse et la sensibilité des adipocytes aux hormones thyroïdiennes.

Juglans regia bourgeons macêrat glycériné 1D, le noyer, 50 gouttes par jour, est le grand bourgeons qui régule et qui régénère tout l’appareil endocrinien : Hypothalamus, foie, thyroïde et bien sur pancréas. Il modère appétit, évite les fringales et optimise les capacités cataboliques du corps.


Il ne convient pas de tout prescrire à tout le monde. Les multiples possibilités du drainage biothérapique sont autant de cordes à l’arc du médecin, qui les utilisera au gré du profil du patient et de son intuition de l’instant magique et si particulier de la consultation homéopathique.